+41 77 449 81 55   info@uvam.ch  UVAM, 1000 Lausanne, Vaud, CH
NOUVELLES DES CENTRES

Siriane Laouadi

27 avril 2021

2 commentaires

Accueil Newsletter

NOUVELLES DES CENTRES

Passer le Ramadan à Payerne

Entretien avec Mehdi Shahini

Comment avez-vous préparé le mois de Ramadan en cette période si particulière ?

De manière pratique, nous avons pris les mesures qui sont déjà mises en place depuis presque une année avec les prières de Jumuha. Nous avons mis à disposition du matériel nécessaire au bon déroulement des prières collectives ; désinfectant, rouleau de papier, etc. …

Le comité de la mosquée s’est réuni pour mettre en place l’organisation.

Nous avons envoyé un courrier postal aux membres de la mosquée et nous avons informé en amont lors des prières collectives du vendredi que la prière des Tarawih serait plus courte que d’habitude, car le temps est limité, avec un nombre maximum de 50 personnes.

Pour ceux qui ne viennent que ponctuellement ou qui en règle générale ne fréquentent pas la mosquée sauf pendant les prières de Tarawih, nous faisons un rappel s’ils ne respectent pas les distances par exemple. Cela demande beaucoup de patience et de travail pour le comité de la mosquée que je remercie infiniment !

Comment avez-vous organisé ces prières ?

Nous avons prévu des listes à l’entrée et nous prévoyons évidemment le désinfectant. Nous organisons une seule session, car la fréquentation ne dépasse pas 50 personnes, les personnes venant prier doivent avoir fait leurs ablutions chez elles, se munir d’un masque et d’un tapis par personne, sans quoi elles se voient refuser l’accès à la salle de prière.

Comment se sentent les fidèles ?

Ils se sentent un peu tristes du fait que les prières soient raccourcies, de plus d’accoutumée durant cette période sainte nous nous retrouvions pour prendre un café entre amis et discuter, nous avions également pour habitude de pouvoir atteindre l’imam et nous bénéficiions de ses enseignements lors du mois de Ramadan. Le temps est limité alors nous ne pouvons pas profiter de ce mois pleinement.

L’imam cependant prend un peu de temps pour faire quelques rappels juste avant la prière. Nous ressentons tout de même une satisfaction par rapport à l’évolution entre l’année dernière où nous n’avions pas pu du tout nous rassembler. En revanche cela reste insuffisant pour remplir le cœur des fidèles.

Avez-vous eu des retours sur ce que vivent les fidèles ?

Oui, les fidèles sont conscients de la situation, et ils acceptent les conditions.

Sentez-vous un changement au sein de la mosquée ?

Oui bien sûr, les cours sont donnés en ligne dorénavant, ce sont les femmes les plus organisées, la fréquentation en est réduite. Durant les prières nous nous devons de respecter les distances alors que la prière sert de rapprochement humain et spirituel. Nous ressentons un manque de connexion horizontale avec les frères et verticale avec Dieu.

C’est différent, nous ne discutons plus après les prières, ces distances sont embêtantes, mais nous faisons en sorte d’accepter la situation et de rester positifs. Il est vrai que ces moments sont moins chaleureux qu’avant COVID ; or l’année passée nous n’avions pas pu nous retrouver du tout. Nous étions en famille et ce fut tout de même une expérience particulièrement enrichissante, car nous nous sommes rapprochés des nôtres. Ce fut un moment de recentrement avec soi-même. Une autre dimension spirituelle et un rapport différent avec le Tout-Puissant.

En revanche, la mosquée reste un lieu saint, la maison de Dieu, on se rapproche de la communauté et cette fraternité nous unit dans le chemin de Dieu, alors nous avons besoin pendant ce mois béni de nous y retrouver.

Que conseillez-vous aux fidèles pour entretenir ce « manque à gagner » de spiritualité ?

Je leur recommande de suivre ces mesures de situations de pandémies selon les directives de la Confédération, du canton et de notre fédération cantonale l’UVAM, de fréquenter la mosquée dans la mesure du possible. Qu’ils gardent espoir que nous sortirons bientôt de cette situation. Nous aimerions qu’ils comprennent bien que nous suivons des règles qui nous sont demandées et que nous avons le devoir d’être stricts pour préserver leur santé

Présentation de l’Association culturelle des musulmans de Payerne

Association culturelle des musulmans de Payerne

Présidé par moi-même, Mehdi Shahini, le comité est composé de 5 membres officiels et 4 autres qui apportent un soutien régulier. Avdullah Thaqi, imam dans notre centre depuis 7 ans, est originaire du Kosovo et vit en Suisse depuis 37 ans.

L’Association existe depuis janvier 2009. Nous sommes passés par des périodes assez difficiles avec des refus de projets. Ensuite, nous nous sommes entretenus avec les responsables communaux, les responsables des autorités chrétiennes. Nous avons créé le groupe Musulman et Chrétiens pour le Dialogue et l’Amitié (MCDA).

La création de ce lieu fut un besoin pour pallier les distances qui séparent Payerne des villes aux alentours qui hébergeaient déjà des mosquées.

En juillet 2014 nous avons enfin pu ouvrir nos portes avec une inauguration officielle en septembre 2014. Nous avions organisé alors un événement avec des représentants de la commune, l’UVAM, des représentants des autres religions et d’autres associations musulmanes du canton de Vaud.

Aujourd’hui nous entretenons de bons rapports avec la municipalité en les invitant régulièrement à raison de 3 à 4 fois par année. Nous nous sentons bien intégrés dans le du paysage vaudois.

Nous avons des jeunes qui fréquentent notre mosquée, lors de nos dernières élections nous avons renforcé le comité avec ces jeunes afin de prévoir la relève. En effet leur positivité et leur enthousiasme assurent un avenir créatif pour notre centre culturel.

Notre association étant jeune, nous envisageons d’inciter les femmes à s’engager au sein du comité dans le but de favoriser la parité.

Je me réjouis de voir cette jeunesse prendre la relève afin de continuer à m’investir et en étant un soutien pour le comité tant que je suis encore en forme !

Pour conclure, je souhaite un bon mois de Ramadan à tous et souhaite qu’on puisse se retrouver comme avant.

Siriane Laouadi

Contact par e-mail

 

 

2 commentaires

  • Mehdi Shahini dit :

    Salam à tous,

    Il y a une petit erreur au sujet de l’imam de la mosquée de Payerne. Il s’appelle Avdullah Thaqi, il est en Suisse depuis 37 ans et est imam à la mosquée de Payerne depuis 7 ans.

Show Buttons
Hide Buttons